Pendant les cinq années que dure la ménopause, la perte osseuse pourrait doubler. Elle pourrait atteindre 2 % par an. Les ostéoclastes et les ostéoblastes sont les cellules qui régulent la densité osseuse. Les ostéoclastes ont pour fonction de nettoyer les os des cellules anciennes, laissant des petits espaces vides.

Les ostéoblastes sont alors capables de se déplacer dans ces espaces pour y produire de nouvelles cellules osseuses. Comme toutes les autres cellules vivantes, les ostéoclastes et les ostéoblastes sont sous le contrôle des hormones pour faire leur travail correctement. Les œstrogènes contribuent à ralentir la perte osseuse en freinant l’activité des ostéoclastes, tandis que la progestérone, permet aux ostéoblastes d’exercer leurs activités de construction osseuse. Après la ménopause, les femmes ont tendance à consommer de grandes quantités de calcium pour éviter une éventuelle ostéoporose. Certes, il faut garantir la part de calcium à tout âge pour continuer à assurer le bon fonctionnement de l’organisme, mais l’ostéoporose ne proviendrait pas uniquement d’un manque de calcium ; elle serait surtout engendrée par une absence de progestérone et par l’affaiblissement de la thyroïde qui fait baisser la production de calcitonine. La progestérone évite la perte osseuse. Deux années continues d’utilisation de progestérone suffisent à reconstituer la densité osseuse. La progestérone fait des merveilles, même à un âge avancé.
Extrait du livre sur la ménopause intitulé  "Les bienfaits des hormones naturelles - La solution anti-âge", Auteure Najet AMOR

hormones  

 

Pour la progestérone ouvrir ce lien

https://www.ebay.fr/itm/312722799148

powered by social2s