La DHEA (déhydroépiandrostérone*) est une hormone fabriquée par les glandes surrénales (deux petites glandes juxtaposées aux reins) à partir du cholestérol HDL. L’existence de la DHEA dans le corps humain a été découverte en Allemagne en 1931 par le biochimiste allemand Adolf Buternandt. Dès lors, des études scientifiques ont été faites sur cette substance pour déterminer ses fonctions biologiques.

Un certain nombre de scientifiques de différentes nationalités ont travaillé pendant de longues années pour nous offrir la DHEA. Le professeur Beaulieu, devenu professeur au Collège de France en 1994, relance la pilule DHEA, mise au point en 1960 et qualifiée alors de pilule antivieillissement. À 40 ans, la production de la DHEA n’est plus que la moitié de ce qu’elle était à 20 ans. En général, à 75 ans, ce taux aura baissé de 90 %. On note que chez les centenaires hommes et femmes, le niveau de DHEA est beaucoup plus élevé que la moyenne. Le taux de DHEA peut s’évaluer selon l’état de la mémoire ; une bonne mémoire avec une remontée rapide des souvenirs et événements proches exprime un bon taux de DHEA. Il est important de surveiller ses niveaux de DHEA. De faibles niveaux peuvent engendrer le stress, la fatigue, le surpoids, la résistance à l’insuline (prédiabète), le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’ostéoporose, la maladie d’Alzheimer… Il ne faut pas confondre la DHEA avec la DHA, qui est un acide gras du type oméga-3 provenant de l’huile de poisson. La DHEA est active dans de multiples domaines : elle favorise le tonus musculaire, stimule la perte de graisses et réduit l’excès de cholestérol. Elle est très utile contre l’arthrose, l’amélioration de la densité osseuse et l’élasticité de la peau. Elle combat le stress, la dépression et le manque de sommeil ; elle restaure le système immunitaire, aide à garder le cerveau en bonne santé, améliore la mémoire, protège du diabète, réduit les risques des maladies cardiovasculaires, relance le métabolisme, active la circulation sanguine, entretient la santé bucco-dentaire et favorise une haleine fraîche. À partir de 50 ans, les niveaux sériques de l’homme et de la femme ayant significativement baissé ; le seul moyen d’augmenter ses niveaux de DHEA est la supplémentation.

Extrait du livre "Hormones Naturelles", Auteure Najet AMOR.

Produits conseillés, cliquez sur l'image :

 dhea         hormones 

powered by social2s