• La femme a tendance à prendre le surpoids sur le ventre, les cuisses et les fesses. C'est la forme gynoïde (du grec Gyno, femme) paradoxalement à la forme androïde de l'homme (du grec Andros, homme), cette forme s’exprime par les rondeurs marquées de la féminité. Parmi ces rondeurs nous trouvons la culotte de cheval. Ici le tissu adipeux, prend son assise autour des hanches et des fesses.